Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 23:11

Randonnée du 3 mai 2012

 

Quel drôle de printemps en cette année 2012:

En mars, c'était presque la canicule; en avril, l'hiver a fait un retour fracassant avec des chutes de neige importantes en moyenne altitude.

Et ce mois de mai qu'allait-il nous réserver? En ce début de mois le beau temps s'est enfin installé, il faut en profiter.

 

En tout cas, l'enneigement important en montagne, exceptionnel à cette période de l'année, nous empêche de monter au dessus de 1500m d'altitude, sauf à ressortir raquettes ou skis...!

Les collines de l'Albanais ne dépassant pas les 1000m étaient donc toutes désignées pour accueillir une de nos premières randonnées printanières.

Dominant le confluent du Rhône et du Fier, la Montagne des Princes culmine à 935m.

D'où viens ce patronyme de "Montagne des Princes"? Sans doute l'étymologie de ce nom est-il lié à l'histoire des familles régnantes de la province de l'Albanais, dont cette montagne fait partie.

 

Nous démarrons au "Pont du Fier", à proximité du confluent.

Une première grimpette de mise en jambe nous amène au village de Vens, niché sur un plateau verdoyant.

 

01 Le plateau de Vens et la Montagne des Princes


A la sortie du village, les choses sérieuses commencent et une montée rude nous attend.

Dans la forêt encombrée de buis le chemin est raide et quelque peu humide.

 

03 Arrivée à la Tour romaine

Sur la crête dominant la "Combe de Vens", les ruines d'une tour romaine sombrent dans une végétation envahissante.

Pourquoi une tour romaine à cet endroit? Au pied de cette crête, vers le confluent des rivières, il y avait un carrefour stratégique entre deux voies romaines: Celle qui reliait Vienne à Genève en suivant le cours du Rhône et une branche qui filait vers Annecy par le Val de Fier.

Voilà pour la séquence "historia"!

 

 

Poursuivons notre randonnée...!

En continuant de suivre la crête en question, nous arrivons au lieu-dit "Plantabosson", où de beaux points de vue nous permettent d'admirer la large vallée glaciaire du Rhône traversant le bassin de Seyssel et le confluent entre le Rhône et le Fier.

 

05 Le confluent 04 Le Rhône à Seyssel

 

Après encore une centaine de mètres de dénivelé, notre sentier va suivre une longue vire en balcon surplombant le Val de Fier. Puis un dernier ressaut raide dans les rochers nous fait prendre pied sur le plateau supérieur.

 

06 L'alpage07 Arrivée à la Ferme du Comte

 

De beaux alpages "vert-tendre" nous accueillent et c'est au milieu des prairies fleuries que nous atteignons la "Ferme du Comte", point culminant de ce chaînon, qui géologiquement fait partie du Jura, tout comme le massif du Grand Colombier, de l'autre coté du fleuve et la montagne de l'Epine un peu plus au sud.

Une brume persistante nous empêche de bien voir les autres massifs au loin, Bauges, Bornes, Mont Blanc.

 

A peine installés pour la pause pique-nique", nous voilà assaillis par un troupeau de vaches "Montbéliardes", curieuses comme pas deux, dont certaines ont même décidé de venir fouiller dans nos sacs...!

 

08 Attaque du clan

 

Il a fallu dans un premier temps repousser l'attaque, puis mettre en place "une garde" pour permettre à notre petite troupe de manger tranquillement.... Non, mais....!


10 Mais 09 L'attaque est repoussée!

 

 

 

11 Stèle du maquis de Pantet

A deux pas de là, au hameau en ruines du Pantet, une stèle rappelle qu'en ce lieu, des hommes refusant la soumission à l'envahisseur se sont regroupés et ont combattu pour leurs libertés et la nôtre par conséquent.

 

 

 

 

 



Puis après avoir cherché les traces de ces Princes inconnus ayant laissé leurs noms à la montagne, nous dégringolons jusqu'au bord du Rhône en passant par les hameaux de Prairod.

Le printemps semble maintenant installé pour de bon et la nature explose de fleurs et de couleurs.

 

13 Descente vers Seyssel

 

En suivant le cours du fleuve majestueux, nous revenons tranquillement à notre point de départ.

14 Reflets sur le fleuve

Pour une balade de "remise en jambe", le bilan est satisfaisant: environ 13km, 850m de dénivelé cumulée, 5h30 de marche effective. Il faisait beau, nous avons bien pris notre temps, goûté au renouveau de la nature.... Depuis, la suite n'a pas été vraiment favorable côté météo. Nous avons eu raison d'en profiter ce jour là....!

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Pour ceux que la Montagne interpelle: Le Quai des Arts à Rumilly accueille l'expo photo autour du livre "Montagnes d'Hommes ", projection du documentaire "Dessine-moi un berger" le 12 février à<br /> 20H30 à la médiathèque. ... nous aurons peut-être quelques fromages à déguster? Au plaisir de vous y rencontrer !
Répondre
P
<br /> <br /> Merci pour l'information.<br /> <br /> <br /> <br />