Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 18:08

Randonnée du 14 août 2013

 

« Vanoise », à lui seul ce mot évoque pour beaucoup la montagne, les glaciers, les fleurs, les bouquetins,... !

Il est vrai que la création du Parc National il y a maintenant cinquante ans a mis en avant ce territoire au cœur de la Savoie, en le préservant tant bien que mal de la pression des aménageurs.

Une randonnée dans ses hautes vallées, sur ses crêtes et ses sommets est toujours un enchantement.

 

Notre balade de ce jour nous a amenés au pied de ses plus hauts sommets et de ses glaciers.

Pralognan la Vanoise est l'une des portes d'entrée de ce pays magique.

 

Partis du parking des Fontanettes, en limite du domaine skiable, nous démarrons d'un bon pas vers le refuge des Balmettes, atteint en moins d'une heure.

Nous sommes déjà « au cœur » de la montagne. L'extrémité nord de la grande calotte glaciaire déborde à la Pointe du Dard et au Dôme des Sonnailles, retenue par les falaises du Grand Marchet et de l'Arcelin.

 

P1100833


Dans notre ligne de mire, l'Aiguille de la Vanoise se dresse telle une lame de couteau et sa face nord, quasiment verticale et encore dans l'ombre n'en est que plus austère et impressionnante.

 

Des panneaux pédagogiques nous racontent l'épopée des colporteurs et de la route du sel, itinéraire qui emmenait les marchands vers l'Italie à travers les hauts cols.


Nous avons maintenant dans notre champ de vision la Reine des montagnes, La Grande Casse, point culminant du massif et de la Savoie, qui du haut de ses 3855 mètres trône au cœur du Parc National.

 

P1100849


Le Lac des Vaches a la particularité d'être peu profond et a toujours été traversé par un curieux chemin en dalles.

 

Quittant la vallée principale et les cohortes de randonneurs montant vers le Col de la Vanoise, nous grimpons vers la « Cabane des Gardes ». Le panorama vers les hauts sommets s’élargit.


P1100856

  

Nous arrivons au devant d'un vallon suspendu, ou plutôt un ancien cirque glaciaire au pied des Pointes du Vallonnet, des Volnets, et les deux Glières. Des edelweiss, symboles de la haute montagne, fleurissent dans les talus, loin de la foule.

 

 

Le Lac de la Patinoire, objectif du jour, se niche derrière une moraine, au pied des Glaciers du Vallonnet et de la Patinoire. Il porte bien son nom, car à la « miaou » (la mi-août!) il est encore pris sur plus de la moitié de sa surface par la glace.

 

P1100863


Nous pique-niquons au bord de la banquise sur l'ancienne moraine.

 

Poursuivant notre balade, nous montons maintenant vers le Col Rosset. Nous apercevons un jeune bouquetin traversant tranquillement un névé non loin de nous.

Du col, le spectacle fabuleux des cimes et des glaciers scintillants s'offre à nous et il est difficile de s'arracher à cet enchantement.

 

P1100876


P1100882Pourtant en nous retournant et en regardant du côté du versant qui nous surplombe, nous pouvons observer un autre bouquetin, acrobate des rochers, broutant des touffes d'herbes sur des vires qui nous semblent vertigineuses.

 

 

A propos de vertigineux, notre sentier qui doit nous conduire au Col du Creux Noir traverse maintenant une pente impressionnante. De plus un éboulement récent a « mangé » la moitié du chemin. Heureusement un câble facilite le passage et la troupe se retrouve au sommet d'un autre cirque (décidément, c'était la journée du cirque, aujourd'hui...!).

 

P1100883


Une descente un peu raide dans les éboulis nous ramène au niveau du domaine skiable du Mont Bochor.

 

Un dernier coup d’œil sur la Grande Casse et les glaciers et nous retrouvons la foule, le téléphérique tout proche déversant ses fournées de touristes venus eux aussi se régaler du spectacle majestueux des cimes.

Il est vrai que tout le monde n'a pas les capacités physiques d'escalader comme nous les montagnes et tous ces gens peuvent profiter pleinement des infrastructures modernes mises à leur disposition et c'est bien pour eux !

Espérons seulement que les aménageurs ne viennent jamais installer leurs pylônes sur la Grande Casse, ils ne se sont pas gênés pour enlaidir la Grande Motte toute proche..... !

 

Une longue descente sur un long chemin heureusement en forêt nous garantissant un peu de fraîcheur nous ramène à notre point de départ.

 

Le village de Pralognan est très animé en cette veille de 15 août. Une terrasse accueillante nous attire comme un aimant et nous nous retrouvons bien calés dans des fauteuils en osier, appréciant une boisson fraîche pour nous désaltérer (ha, la bière de fin de rando....!)

 

Voir l'album picasa: link


Partager cet article
Repost0

commentaires