Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 11:45

Randonnée du  26 mai 2011

Album photos associé:   Lances-de-Malissard

Pour la randonnée de cette semaine là, j'avais projeté de faire l'ascension des Lances de Malissard par la Cheminée de Fontanieu, 

Cet itinéraire est quelque peu "engagé": Il faut d'abord suivre un premier "sangle" dans la forêt qui surplombe le Col de Fontanieu, puis emprunter une cheminée, long couloir rocheux équipé d'un cable, où les cailloux ont une fâcheuse tendance à être attirés vers le fond de la vallée, ensuite cheminer sur une succession de plusieurs sangles, vires entre deux falaises, cheminements aériens et impressionnants.

Voici la définition du "sangle", donnée par Henry Sutter sur son site encyclopédique "Termes régionaux de Suisse romande et de Savoie" ( http://henrysuter.ch/ )

"Sangle [n. m.]: Sentier escarpé, en corniche, ou vire herbeuse. En patois valaisan singla, du latin cingula, «sangle, ceinture »."

C'est donc un itinéraire déconseillé aux personnes sensibles au vertige ou timorées et qui est difficilement réalisable avec un groupe.

Vu les conditions du terrain et la difficulté (relative) de cet itinéraire, c'est par le Col de Bellefond que j'ai décidé de gravir la Lance Sud ce jour là.

Du parking, au fond du vallon de Malissard, la piste forestière se transforme vite en sentier qui grimpe très fort.

Une grossière erreur de topographie me fait emmener le groupe sur un chantier d'abattage! Oups! Après avoir reconnu mon erreur et m'être excusé platement, nous sommes obligés de redescendre environ sur 100m de dénivelé. Ce soir, la tournée sera pour ma pomme!...

Le Col de la Saulce est atteint rapidement, une première pause nous permet de nous rafraîchir.

Le sentier en balcon, environné par une flore fournie, nous emmène ensuite jusqu'à la Cabane de Bellefond, abri de berger et accessoirement refuge pour les randonneurs, mais fermée cet été pour raisons de sécurité.

Lances05 L'alpage de BellefondLances07 A la cabane de Bellefond

L'étape suivante représente le plus gros morceau de la randonnée. Il s'agit d'atteindre le Col de Bellefond, trois cents mètres plus haut.

Le chemin s'élève en zig-zags serrés, la pente est soutenue, le souffle est court et à l'approche de l'arête, le vent se fait sentir.

Lances29 Impressionnant, le chemin qui monte au Col de Bellefond

Le col est là, on découvre le vallon de l'Aulp du Seuil vers le nord, l'arête des Lances dans sa totalité à notre gauche.

Derrière nous, au sud, la vue s'étend du Dôme de Bellefond jusqu'à la dent de Crolles, au delà de l'immense plateau de la "Réserve naturelle des Hauts de Chartreuse".

Lances11 Les

Nous refaisons le plein d'énergie et nous nous lançons dans la dernière partie de l'ascension.

Un petit couloir rocheux, où il faut s'aider des mains pour s'élever, nous conduit jusqu'à l'arête sommitale.

Lances15 Ha ben oui, c'est raide!Lances20 Sur l'arête

Ici, hors de question de progresser le nez en l'air! De chaque coté de l'étroite sente aérienne, le vide! Ce n'est pas bien long, nous apercevons la croix plantée au milieu d'une terrasse accueillante qui nous servira de "salle à manger".

Lances23 Arrivée à la Croix sommitale

La vue se déroule à 360°. Ce sommet occupe une position centrale dans le massif et offre donc un panoramique à couper le souffle: la chaîne de Belledonnes, la vallée de l'Isère, le massif du Mont Blanc, les Bauges et le Vercors, très loin dans la brume...

Après le casse-croûte et la sieste, nous entamons la descente, prudemment.

De retour au col de Bellefond, nous faisons un détour par le Dôme de Bellefond, tout proche, pour surplomber la vallée de l'Isère, puis nous suivons la crête jusqu'au Pas de Montbrun, au milieu d'un taillis de pins à crochets.

Lances34 Attention à la marche!Lances35 Sous le Pas de Montbrun

Le sentier traverse quelques petites barres de rochers qu'il faut aborder avec prudence.

De là nous rejoignons la Cabane de Bellefond et nous terminons la randonnée par le même chemin qu'à la montée.

C'est à Saint Pierre d'Entremont que nous prenons le pot traditionnel, attablés à la terrasse d'un bistrot bien accueillant.

P.S.: Dans le courant du mois de juillet, je suis remonté vers Les Lances de Malissard avec quelques amis, par l'itinéraire du Col et de la Cheminée de Fontanieu, à la recherche de la vulnéraire, cette petite fleur emblématique de Chartreuse qui permet de concocter la gnôle qui accompagne les fins de casse-croûte à chaque randonnée! Cette sortie fera sans doute l'objet d'un prochain article!

Partager cet article
Repost0

commentaires